Le cimetière de l'Uranie est loin d'être saturé

fêtes religieuses tahiti
Le cimetière de l'Uranie est loin d'être saturé
©Polynésie 1ère
A la veille de la fête des morts, il règne une forte activité dans les cimetières de Polynésie. Les familles se préparent à honorer leurs chers disparus. A Papeete, le cimetière de l’Uranie est un des plus importants du Pays, et la commune a déjà prévu 1800 emplacements supplémentaires.
Ouvert officiellement en 1843, le cimetière de l’Uranie risquait la saturation. Il y a cinq ans, la mairie de Papeete entreprend de l’agrandir en créant des niveaux supplémentaires. Trois plate-formes viennent s'ajouter aux six déjà existantes, offrant ainsi 1 800 concessions pour une surface d’un hectare gagné en montagne.
Le cimetière de l’Uranie est loin d’être saturé - Mario Leroi et Patita Savea

Ecoutez le responsable du cimetière :
En plus des nouveaux emplacements prévus, la mairie propose également des places hors-sol dans des enfeus, ces caveaux construits en hauteur qui existaient déjà sur les concessions privées. Depuis, la commune en a fait construire près d’une centaine. A l’inverse des familles doivent en faire l’acquisition avant l’inhumation :
Le cimetière de l'Uranie est loin d'être saturé
Une partie des enfeus du cimetière. ©Polynésie 1ère
A l’Uranie, en moyenne 160 enterrements ont lieu chaque année. Une trentaine concerne de nouveaux emplacements. La plus grosse partie se faisant sur des concessions familiales, en grand nettoyage à quelques jours de la fête des morts.
Le cimetière de l'Uranie est loin d'être saturé
©Polynésie 1ère
Le cimetière de l'Uranie est loin d'être saturé
Des familles très actives. ©Polynésie 1ère

Retrouvez ce reportage ce soir dans notre Ve'a de 18h30 et notre JT de 19h.

http://www.ville-papeete.pf/articles.php?id=367