Le confinement est source potentielle de violences intra familiales accrues

coronavirus tahiti
Le confinement est source potentielle de violences intra familiales accrues
Le confinement est source potentielle de violences intra familiales accrues ©Polynesie La1ere
Le nombre de signalement de violences domestique baisse et inquiète les organismes spécialisés.
 
Le confinement entraîne une promiscuité certaine au sein des foyers. Parents et enfants vivent ensemble 24 heures sur 24 dans le cadre d’une cohabitation parfois difficile entraînant par endroit la crainte d'une hausse des violences intra familiales. Depuis le début du mois de mars les signalements de violences domestiques se sont pratiquement arrêtés. C’est précisément ce qui inquiète les deux structures en charge de la gestion de ces appels, à savoir l’ APAJ , Association Polyvalente d'Action Judiciaire et Te Rama Ora , l'association d'aide aux victimes.
 
Le confinement est source potentielle de violences intra familiales accrues