Le MEDEF enterre la hache de guerre

économie tahiti
Olivier Kressman, reconduit à la tête du MEDEF - Polynésie 1ère
©Polynésie 1ère
Suite à une nouvelle réunion avec le gouvernement, le MEDEF annonce qu’il accepte de participer à nouveau aux réunions programmées en matière économique.  La brouille durait depuis plusieurs semaines et concernant l’affaire des avantages en nature taxées par la CPS.
Dans un communiqué, le MEDEF estime que les attentes fortes du MEDEF  et de ses 21 organisations professionnelles membres ont été entendues par le gouvernement. Voici le communiqué :
 
« Suite à la rencontre le 15 juin du Président du Pays entouré des membres de son gouvernement, le Président du MEDEF PF et la délégation qui l’accompagnait se disent satisfaits et considèrent que les attentes fortes du MEDEF PF et de ses 21 organisations professionnelles membres ont été entendues. Monsieur Olivier KRESSMANN, Président du MEDEF PF a pu alerter le Président du Pays sur les conséquences chiffrées des redressements relatifs aux avantages en nature par la CPS sur les cinq dernières années, sur les difficultés de financement qui impactent grand nombre d’entreprises polynésiennes et par voie de conséquence et leurs comités d’entreprise ayant bénéficié de ces avantages en nature (arbres de Noël, repas de fin d’année, cantines) et leurs salariés (complémentaires santé, retraites complémentaires). Parmi les autres sujets économiques développés lors de cette rencontre, les échanges ont porté sur la réforme de la PSG et le nécessaire travail à poursuivre rapidement et en commun -pour faire face à ses enjeux- et ce, faisant preuve d’un esprit courageux et de responsabilité partagée. Ayant pris acte des propositions du gouvernement, le MEDEF Polynésie a donc pris la décision -pour l'heure- de reprendre sa participation aux réunions du gouvernement et sa contribution active aux travaux en cours pour la conduite de tout projet de développement nécessaire au renouveau économique de notre Pays. »
Les Outre-mer en continu
Accéder au live