Le SMIC à 120.000 xpf et d'autres mesures qui passent mal...

emploi tahiti
presentation projet zone franche
Réunion tripartite au cours de laquelle le Président Gaston FLOSSE a présenté le projet de zone franche. 05 08 14 ©Présidence de la Polynésie française
Pour séduire les investisseurs Gaston Flosse veut réduire le coût du travail en Polynésie : baisser le SMIC à 120 000 francs, réduire le nombre de jours fériés, augmenter le temps de travail à 40 heures et supprimer le 13ème mois.

Une zone franche pour le Tahiti Mahana Beach


Le SMIC à 120 000 francs, la réduction du nombre de jours fériés, la durée du travail portée à 40 heures, la suppression du 13ème mois. Mais aussi dans certains cas, la suppression de l’indemnisation par l’employeur des trois premiers jours de maladie, et l’instauration du médecin référent seul habilité à délivrer un arrêt maladie à son patient. Ce sont les mesures présentées, hier, mardi 05 août, par le président du Pays aux patrons et aux syndicats lors de la réunion tripartite mensuelle.
 
Ces dispositions ne seront valables que pour le Tahiti Mahana Beach. Gaston Flosse veut créer une zone franche et donc prévoit des aménagements spécifiques au niveau du code du travai. Ecoutez les explications de Gaston Flosse au micro de Maruki Dury :

Gaston Flosse zone franche


Ci-après le communiqué de presse de la Présidence adressé aux médias : 

Exposé des motifs PLP zone franche


Des patrons et syndicats perplexes


A l’issue de cette réunion tripartite, les patrons étaient  perplexes quant au projet qui leur a été présenté. Pour la CGPME, ces mesures sont insuffisantes pour relancer l’emploi local. Selon son président, elles auraient dû être étendues à l’ensemble des secteurs d’activité du territoire.
 
Ecoutez Christophe Plée, interrogé par Maruki Dury : 

Christophe Plee zone franche


Les syndicats émettent également des réserves. Le droit du travail serait bafoué selon les représentants des salariés. Le projet de loi serait tout simplement anticonstitutionnel. Yves Laugrost, du syndicat A Ti’a I Mua répond à Titaua Doom : 

Yves Laugrost zone franche


Un projet de loi de pays en cours


Le gouvernement veut aller très vite sur ce projet de loi de pays. Il passera, aujourd’hui, mercredi, en conseil des ministres avant d’être transmis, dans la journée, au CESC pour avis.
 
Le projet de loi de pays débattu dans les jours à venir, à l’Assemblée de la Polynésie Française

Ci-après téléchargez cette proposition de loi de pays zone franche :

Projet de loi de pays zone franche