Légère baisse de la mortalité sur les routes de polynésie

faits divers tahiti
alcool
©D.R.
Une légère baisse du nombre d'accidents mortels est observée depuis le début de l'année 2014, avec 3 vies épargnées par rapport à l'année précédente. Néanmoins, en Polynésie française, la conduite sous l'influence de l'alcool demeure le
facteur le plus accidentogène.
Sur les 10 accidents mortels recensés depuis le début de l'année, 8 sont directement imputable à la consommation excessive d’alcool. La gendarmerie rappelle que les effets de l'alcool sur les conducteurs sont: le champ visuel réduit, la perception des objets modifiées, les réflexes diminués et un sentiment d'invulnérabilité.
Pour lutter contre ce fléau, les forces de l'ordre, en partenariat avec les services de l'État et territoriaux, mènent sur le terrain de nombreuses opérations de prévention et de répression. Au titre de la prévention, plus de 4 868 personnes ont été sensibilisées au cours du 1er semestre. Au titre de la répression, de nombreuses infractions ont été relevées pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique depuis le 1er janvier.

Au cours des semaines et des mois à venir, la gendarmerie indique qu'elle "poursuivra sans faiblesse son action de lutte contre l'insécurité routière au fenua. Une accentuation de la lutte contre l'alcool au volant marquera l'action répressive des unités de gendarmerie avec pour objectif, une baisse encore plus significative du nombre de tués".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live