Les employés de la Charcuterie du Pacifique au chômage technique

économie tahiti
Les employés de la Charcuterie chômage technique
©Polynésie 1ère
Hier, un incendie s’est déclaré dans l’usine située au quartier Amoe, à Mahina. L’épais nuage de fumée noire était visible depuis la RDO. Le bâtiment n’est pas entièrement détruit. Les machines n'auraient pas été touchées. Mais à présent, le personnel ne travaille plus.
Il ne devrait pas y avoir de rupture d’approvisionnement de jambon ou de saucisses dans les magasins. Par solidarité, la société Salaisons de Tahiti a accepté de reprendre la totalité de la production porcine abattue cette semaine. Soit environ 220 bêtes. Cette solution évitera également tout impact pour les producteurs.


Concernant le personnel de la Charcuterie du pacifique, pour le moment il est au chômage technique. Vendredi, il sera convoqué avec la direction pour faire un état des lieux.

Hier, même si le directeur de l'usine se voulait rassurant, en déclarant que "seul l'étage est touché par l'incendie" (pour l'instant, il y aurait pour 50 millions cfp de dégâts), en revanche les employés craignaient le pire. Notamment par rapport à l'outil informatique, sans doute atteint par le feu ou l'eau. Par contre, la chaîne de production n'aurait pas du tout subi le moindre dégât.

Aujourd'hui, 83 employés sont dans l'attente de reprendre leur travail. Dans 15 jours probablement.

Le personnel Charcuterie chômage technique
©Polynésie 1ère

Le personnel Charcuterie chômage technique
©Polynésie 1ère






Les Outre-mer en continu
Accéder au live