polynésie
info locale

Media Polynésie : nouveau rebondissement

médias Tahiti
La guerre des actionnaires du groupe média Polynésie
La guerre des actionnaires du groupe média Polynésie ©Polynesie1ere
La justice a placé sous séquestre les actions de Dick Bailey et de Paul Chichong. Concrètement, les nouveaux propriétaires doivent attendre que la justice tranche avant de prendre toute nouvelle décision engageant l’avenir du groupe.
C’est un nouvel épisode dans la bataille que se livrent Marc Collins et Dominique Auroy.
La semaine dernière, le tribunal civil de 1ère instance a ordonné le placement sous séquestre des actions de Dick Bailey et de Paul Chichong. Selon nos informations, la décision aurait été notifiée ce matin par huissier à Pierre Marquesini et Dominique Auroy.
En effet, Marc Collins conteste la prise de pouvoir de Dominique Auroy au sein du groupe Media Polynésie. Avec cette mise sous séquestre, les nouveaux propriétaires doivent attendre la fin de la procédure judiciaire avant de prendre de nouvelles décisions stratégiques.

De leur côté, les gérants du groupe nous ont confié qu’ils n’étaient pas inquiets. En effet, selon Felix Bernadino, co-gérant, la justice ne leur interdit pas de gérer le groupe. Mais cette décision de justice a une conséquence directe sur l’avenir du quotidien Les Nouvelles. Selon nos informations, une assemblée générale devait se réunir le 22 mai prochain pour acter la fermeture du plus vieux quotidien de Polynésie.
Selon Marc Collins, cette AG ne peut plus être convoquée.

Prochain épisode le vendredi 16 mai prochain, devant les juges du tribunal civil de 1ère instance.
Publicité