polynésie
info locale

Les mots d'ordre de Chantal Galenon : "défendre, valoriser et respecter la femme"

femme tahiti
Chantal Galenon
©Facebook @Chantal Galenon
Les actions se poursuivent au fenua, dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. En Polynésie, plus de trois femmes par jour sont victimes de violences. Chantal Galenon, présidente du Conseil des femmes s'exprime sur ce constat alarmant.
Les actions se poursuivent au fenua, dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Le CIDFF, (centre d'information des droits des femmes et des familles), les associations Vahine Orama iti et Te Rama Ora ont organisé samedi 25 novembre 2017, une grande journée d'information à Taravao, avec à leurs côtés, la gendarmerie nationale. Il faut dire qu’en matière de violences faites aux femmes en Polynésie française, tous les voyants sont au rouge : en 2016,  près de 1200  faits de violences conjugales ont été constatés par les forces de l’ordre.

Au fenua, les femmes sont les premières victimes des violences intra-familiales et représentent à elles seules près de 31% de ces victimes.

Pour Chantal Galenon, présidente du Conseil des femmes, les raisons de ces violences sont multiples : drogue, alcool ou encore perte d’emploi….

Interview


Publicité