Niu tv créé la télé en VOD nouvelle génération

Son directeur Thierry Manarii LEHARTEL compte déjà fièrement plusieurs centaines d'abonnés. Discrètement, cette "box" dédiée à la vidéo à la demande tente de s'imposer sur le marché du replay et du stockage de données. Pour tenter une expérience inédite de la télévision: instantanéité et partage.

© D.R.
© D.R.
  • Par Pierre-Emmanuel Garot
  • Publié le , mis à jour le
Sur le papier, l'offre paraît en effet inédite: un  abonnement  à  3500  F par mois sans engagement avec le service. NiuTV  Cloud un  service  novateur,  basé sur  le  partage  de  médias.  Un service présenté comme "unique  en  Polynésie" qui  permet  l’accès  et  le  partage  des  films,  des séries,  de  la  musique  à  l’infini. Mais aussi une  offre gratuite avec  le  replay  de  Polynésie  1 ère  et  l’accès  à  de nombreuses  chaines  "apps"  en  live  et  en  replay  par  le  média  center, l’accès  à  du  contenu  spécialisé  pour  répondre  aux   attentes  des  polynésiens. Enfin l'équipe prépare une nouvelle émission "NiuTV  Buzz"  en  partenariat  avec  Polynésie  1 ère .

Décryptage avec son directeur général, Thierry Manarii LEHARTEL: "Beaucoup de gens viennent nous voir en nous demandant: combien vous avez de chaînes ? Le problème n'est pas là. C'est: qu'est ce que vous voulez voir, et à quel moment surtout. C'est là où on se différencie d'un bouquet comme TNS et ses 40 chaines par exemple: la liberté de choix. La logique de chaîne est dépassée car beaucoup de téléspectateurs n'ont plus le temps de se caler par rapport à un horaire d'une grille de programmes TV".

Une nouvelle habitude de consommer la télévision

Un boitier, une communauté d'utilisateurs pour faire fonctionner le système en partage mais pas de licence de contenu. Et l'instantanéité. 3 principes qui devraient viser à terme 5000 clients potentiels sur la Polynésie, bien plus qu'il n'en faut pour rentabiliser l'investissement lié à des infrastructures réparties en Europe et aux Etats Unis. 10 salariés travaillent d'arrache pied depuis un an et demi sur ce projet. "Pour quelqu'un qui veut utiliser un mediaplayer interactif, on se positionne comme le boitier le plus économique du marché. On a pas voulu brider le boitier: on peut aller sur des télés internationales, trouver du replay à travers le monde" précise T.LEHARTEL. "C'est à chacun d'aller chercher ses services, nous ne fermons aucune option. C'est un peu comme votre téléphone mobile où vous allez sur différents services où vous téléchargez des applications".
La finalité pour chacun sera par exemple de se construire une médiathèque à partager entre amis ou avec de la famille grâce au système de stockage de données ou "cloud". "L'idée est d'avoir du contenu le plus rapidement possible en allant sur son compte, et on peut fournir l'accès aux films à ses proches"

Accès au site par ici

Sur le même thème