polynésie
info locale

Nucléaire : l'association 193 lance le CARVEN pour accompagner les victimes

nucléaire Tahiti
association 193
©Polynésie 1ère
L’association 193 appelle à un soulèvement de la population… Un soulèvement pacifique ! Les anti-nucléaires viennent de créer la CARVEN, c'est-à-dire la Cellule d’accompagnement et de réparation des victimes liées aux essais nucléaires. Explications
Dans la matinée de ce jeudi 26 janvier, l'association 193 a tenu au CESC une conférence de presse pour annoncer la création de la Cellule d'accompagnement et de réparation des victimes liées aux essais nucléaires (CARVEN).

L'association de Père Auguste est partie d'un constant : seule une poignée de cas sont réellement indemnisés. Du coup, pour pallier à ce manque, 193 souhaite aider les malades à constituer un dossier auprès du CIVEN, le comité d’indemnisation. 32 référents de l’association serviront ainsi de relais à Tahiti comme dans les îles. Le but : constituer un maximum de demandes. Père Auguste lance un appel à la population afin qu'elle se fasse connaître.



Le président de 193 explique en détail les étapes principales pour consituter un dossier afin d'être indemnisé : rencontrer les personnes, demander leur dossier médical, l'expédier à la CIVEN, et ainsi savoir vers quelle procédure entamer...


L’association 193 réclame par ailleurs un referendum local sur le nucléaire et demande aux candidats aux législatives de prendre position sur le sujet.


Publicité