Nucléaire : l'église protestante mao'hi envisage de porter plainte contre l'Etat

religion tahiti
132ème synode
La salle omnisport de Pito Hiti à Papenoo était comble ce dimanche 31 juillet à l’occasion de l’ouverture du synode de l’Eglise protestante maohi. ©Polynésie 1ère
Le 132ème synode de l'église protestante mao'hi a pris fin. Lors de cette dernière journée consacrée aux ateliers de réflexions, le conseil supérieur du synode a exprimé sa volonté de poursuivre l'Etat devant l'organisation des Nations Unies dans le dossier du nucléaire.  
Parmi toutes les décision de ce 132ème synode de l'église protestante mao'hi, il faut en retenir trois, trois qui sont des sujets d'actualité. Tout d'abord, le dossier des essais nucléaire, le cheval de bataille de l'église. Le conseil supérieur du synode envisage de poursuivre l'Etat devant l'organisation des Nations Unies. Dans ce dossier, l'église a exprimé son extrême inquiétude face à l'attitude de l'Etat qui, selon elle, ne prête aucune attention réelle aux malades du nucléaire. Sur les sept personnes qui ont engagé des démarches judiciaires, seulement deux ont été indemnisées.

Autre décision : les terres rares. Le synode s'est dit sastifait de la décision de l'ONU visant à ce que ce patrimoine soit restitué au peuple mao'hi pour qu'il puisse être gestionnaire. L'église appelle le pouvoir politique pour que ce patrimoine soit protégé des sociétés multinationales. La troisième décision porte sur le projet Ecoparc de Papenoo. Le conseil supérieur de l'église a exprimé son refus face au projet hôtelier des grands investisseurs.

Sur tout ces sujets, l'église protestante mao'hi appelle la communauté chrétienne et le peuple à rester vigilant et à exprimer son attachement à la préservation de sa terre. 
Nucléaire : l'église protestante mao'hi envisage de porter plainte contre l'Etat

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live