Orero: du talent dès le plus jeune âge

culture tahiti tahiti
concours Orero
©Polynesie 1ère
Les plus jeunes de la circonscription de Fa'a et Punaauia avaient rendez vous mardi sur la scène de Vaitupa à Faa'a à l'occasion d'un concours d'Orero. Au programme dans les écoles depuis plus de cinq ans, l'orero met en valeur la culture polynésienne.
Dix jeunes scolaires des écoles primaires de Faaa et de Punaauia ont fait revivre le temps d'une matinée quelques unes des légendes de leurs districts à l'occasion d'un concours de orero.
Les enfants les plus jeunes de la circonscription de Faaa et de Punaauia avaient rendez vous mardi sur la scène de Vaitupa à Faa'a pour participer à un concours de Orero. La pratique de cet art déclamatoire ancestral mêle l'éloquence, le chant, et la danse. Au programme dans les écoles depuis cinq ans, le orero contribue à mettre en valeur la culture polynésienne. Reportage de Adèle Sanchez / Jacques Damour

Le langage est imagé; il renvoie à la cosmogonie polynésienne.
Ainsi Punaauia  tire son nom du guerrier « Puna ». Celui-ci fut immolé et sacrifié sur la plage du district de « Hiti », « Punaauia» aujourd’hui. Sa mâchoire fut ensuite lancée dans la passe, elle prît le nom de « Ta'apuna » et ses yeux fûrent transpercés de flèches dans la vallée qui porte aujourd’hui le nom de « Matati'a ».
« Taretu », « Mamanu », « Hauiti », sont ses montagnes et « Pi'afau », « Tavararo », ses rivières. «  Hotuaraea » et «Tata'a », sont ses pointes et cette dernière est sans doute la plus mystérieuse des deux...
Une autre légende raconte que les âmes prenaient leur envol à la pointe « Tata'a » pour rejoindre le paradis « Rohotu No'ano'a ».

La magie de l’art oratoire Ma’ohi a opéré et l’objectif final a été atteint.

La tâche n’a pour autant pas été facile pour les membres du jury. Les critères retenus par le comité étaient précis comme l'explique à Ismaël Tahiata, Terii Rupea président du jury :

À 11h30, le jury s’est retiré et après une demi-heure de délibération son président a proclamé les résultats. Trois élèves ont été retenus . Kasey Samg Mouit de la commune de Faa’a scolarisée à l’école Vaiaha en classe de CM1 a remporté le prix du plus beau costume. Elle est la grande gagnante de la circonscription 8, avec 491 points. La deuxième place, à seulement 3 points d’écart, a été attribuée à Turouru Guérard élève de CM2 de l’école 2+2=4 de la commune de Punaauia,