Le Pacifique : une zone stratégique pour les grandes puissances

océan pacifique tahiti
Océan Pacifique
©D.R
Le Forum des îles du Pacifique s’est achevé ce week-end. Au-delà de l’aspect politique, la plus grande zone géographique au monde attire de plus en plus les grandes nations, principalement pour son potentiel économique.
La France et les Etats-Unis sont présents depuis plusieurs décennies dans le Pacifique, au travers de leurs collectivités, héritées d’anciennes colonies (Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française ou encore Wallis-et-Futuna pour la France. Hawaii ou encore Guam pour les Etats-Unis.)

Grâce à leurs territoires, ces deux grandes puissances défendent leurs intérêts politiques et économiques dans la région. Mais depuis quelques années, la Chine est en train de s’implanter, doucement mais sûrement. N’ayant pas de territoires dans le plus grand océan du monde, l’Empire du Milieu (pays communiste ne l’oublions pas) effectue un important travail diplomatique, pour séduire ses alliés du Pacifique. L’objectif : développer les échanges économiques avec l’Amérique Latine et même à terme, l’Europe. 

Aux côtés de ces trois grandes nations, on retrouve l’Australie, qui a un important héritage colonial dans le Pacifique, et la Nouvelle-Zélande. Ces deux pays sont géographiquement, les deux les plus influents de la zone Pacifique. Réunis avec les petits pays indépendants au sein du Forum du Pacifique, les deux anciens territoires britanniques pèsent énormément dans la balance de la diplomatie régionale.

Car les grandes puissances mondiales le savent : cette zone a un potentiel de développement très important, principalement grâce à ses richesses marines.  Mais les méthodes d’exploitation et le réchauffement climatique sont pour l’heure, les principaux enjeux pour les pays du Pacifique, qui prennent peu à peu les choses en main.  L’objectif : ne pas se faire dépouiller par les plus grandes puissances de ce monde.