polynésie
info locale

Un décès et des questions chez les pompiers de Papara

décès papara
Un décès et des questions chez les pompiers de Papara
©polynésie.la1ère
C’est une histoire tragique qui s’est déroulée chez les pompiers de Papara. Une femme pompier est décédée il y a une semaine dans sa caserne. Elle se plaignait de harcèlement. Sa famille est persuadée que sa mort est liée à ses troubles professionnels.
 

Arrêt cardiaque

La mort prématurée d’une femme de 52 ans, sapeur pompier, laisse une famille dans la détresse. Elle est décédée d’un arrêt cardiaque dans sa caserne jeudi dernier. C’est un collègue qui a découvert son corps inanimé à la caserne. Malgré un massage cardiaque, et l’intervention du SMUR, elle ne sera pas ranimée.


Harcelée depuis 2 ans

D’après sa famille elle se rendait à la caserne avec une boule au ventre. Elle avait porté plainte contre son chef pour harcèlement. Une dégradation de sa vie au travail qui coïncide avec l’arrivée en 2017 d’un nouveau chef, choisi par le maire d’alors Putai Tae.


Reproches, brimades…

Dans un courrier de trois pages adressé au Tavana, elle décrit la dégradation de ses conditions de travail, reproches, brimades, elle se met un temps en arrêt maladie et se fait suivre par un psychologue.
Un décès et des questions chez les pompiers de Papara

Son responsable dément tout harcèlement

Le nouveau chef de corps se défend de harcèlement. Il estime lui avoir demandé des actions justifiées. Notamment de plus s’entrainer en sport pour pouvoir assurer ses missions.

Regardez le reportage de Florence O’Kelly et Patrick Tsing Tsing :
©polynesie

Harcèlement ou pas, sa famille veut en avoir le cœur net et se dit prête à porter l’affaire en justice. Pour ces proches endeuillés c’est la souffrance psychologique qui a emporté trop tôt une femme en pleine santé.