Pénurie de riz : les consommateurs disent s'adapter

consommation papeete
Pénurie de riz : les consommateurs disent s'adapter
©Polynésie la 1ère
Dans les magasins, les rayons de riz ont été dévalisés. Plus un seul sac. Pourtant, au marché de Papeete, nombreux sont ceux qui disent qu'ils ont remplacé le riz par des produits locaux, notamment des légumes. Et peu avouent qu'ils ne peuvent s'en passer.

5h du matin au marché de Papeete. Comme chaque dimanche les allées sont noires de monde. Ici ou là, des stands de tomates, concombres, citrons... les ingrédients de base pour préparer un plat typiquement polynésien. Il a longtemps été la nourriture de base des gens, mais au fil des ans le taro a cédé sa place au riz blanc. Une denrée rare par les temps qui courent en raison d’un retard important dans l’acheminement du fret maritime.

Des légumes, si c'est "pau" le riz

 

Aliment subventionné, le riz est consommé de manière quasi-quotidienne en Polynésie. Malgré tout, les gens s'adaptent. Comme Hiro qui vient d'acheter du poisson, des pamplemousses et des pains chocolat. Chez lui, "c'est pau le riz !". Il n'y en a plus. "On mange avec le pain, du taro, voilà", dit-il. Marie-Jo vient tous les 2 dimanches au marché. "On profite pour faire nos achats pour la semaine, des légumes surtout". Pénurie de riz ou pas, elle n'y pense même pas. "Tant qu'il y a des légumes, c'est bon...et du poisson aussi, c'est ce qu'il faut manger pour la santé". 

Pénurie de riz : les consommateurs disent s'adapter
©Polynésie la 1ère

 

Mado, une vendeuse de fruits et légumes, est de cet avis. Pas son mari. "Avec la pénurie, on mange un peu de riz, des fois du taro, du manioc avec des légumes. Mon mari est très riz, pas moi, surtout des légumes, salade, tomates, concombres, poivrons".

"Les brioches ne remplacent pas le riz !"

 

Bruno, un client originaire des Marquises, se souvient du temps où "on payait 500 cfp le paquet [de riz], c'était cher...Maintenant, il faut faire avec nos produits en Polynésie, on a tout ce qu'il faut, c'est une terre bénie par Dieu, il faut avoir la foi". Avec sa femme, Mavina ne jure que par les produits locaux. Ils ont acheté des légumes pour préparer le poisson cru. "On ne mange pas beaucoup de riz, la pénurie n'est pas un problème. Je suis pour le ma'a local !"

Pierre, un vendeur de brioches et de spécialités chinoises, est un grand amateur de riz. "Non, les brioches ne peuvent pas remplacer le riz !", déclare-t-il d'emblée. "Moi qui fait du pain tous les jours, je préfère le riz...J'aime bien manger mon steack avec du riz, le ma'a tinito avec du riz, quasiment tous mes plats sont avec du riz".

Pénurie de riz : les consommateurs disent s'adapter
Peuvent-elles remplacer le riz ? ©Polynésie la 1ère

 

Ecoutez la réaction des gens au micro de Corinne Tehetia :

Réactions

 

Parallèlement à ces témoignages où la majorité des gens disent pouvoir se passer de riz, le Pays a décidé de développer davantage le secteur primaire au travers de son schéma directeur agriculture 2021-2030.