Père Christophe : "Ceux qui buvaient beaucoup sont devenus très sociables"

social papeete
père christophe
Père Christophe, vicaire de la cathédrale de Papeete. ©BRIGITTE OLIVIER/POLYNESIE LA 1ère
Père Christophe, vicaire de la cathédrale de Papeete, relève que la fermeture de la vente d'alcool a eu des effets bénéfiques pour les SDF : leur comportement et même leurs visages. Interview.
Lundi 20 avril, la vente d'alcool pourra reprendre en partie. Mais Père Christophe, vicaire de la cathédrale de Papeete, qui s'occupe des SDF de la capitale, a relevé que cette fermeture de la vente d'alcool pendant 3 semaines avait eu des effets bénéfiques sur eux.
"On ne les reconnaît plus. Ceux qui avaient l'habitude de boire beaucoup sont vraiment devenus très sociables, très agréables."

Avec l'épidémie de coronavirus, les SDF sont tous confinés en trois points différents de l'agglomération : la salle Ateivi, la salle Maco Nena et le gymnase du lycée Paul Gauguin. Mais pour Père Christophe, les habitudes ont bien changé : "Je pense à l'un ou l'autre au parking Paofai qui sont totalement insupportables à longueur d'année parce qu'ils ont bu et qu'ils harcèlent tout le monde. Là, ils sont polis...un vrai changement de comportement. Et puis, absolument pas un manque. Ce qui ne veut pas dire qu'ils vont y retourner dès qu'il [l'alcool ndlr] sera libéré, mais y'a pas d'agressivité parce qu'ils manquent, bien au contraire."Tous les matins, Père Christophe distribue des repas aux SDF. Ces repas sont confectionnés grâce aux dons.
Et depuis le début du confinement, des sans domiciles fixes dorment dans la cathédrale.