polynésie
info locale

Tamatoa Alfonsi (enfin) jugé pour trafic d’ice

drogue papeete
Tamatoa Alphonsi
©Shiquita Teiva Darrouzes ; Polynésie La 1ère
Tamatoa Alfonsi alias « Sana » était jugé ce mardi 2 avril 2019 par le tribunal correctionnel. Son dossier a été disjoint de l’affaire « Papy Ellis » qui avait été jugée en janvier dernier. Le trafiquant a notamment été condamné à 6 ans de prison.
Il est soupçonné d’être un des « gros bonnets » du trafic d’ice en Polynésie française. Tamatoa Alfonsi, qui avait été arrêté au Mexique au mois de novembre 2018 puis rapatrié à Tahiti en janvier 2019 après un passage éclair à Paris, est jugé ce mardi 2 avril 2019 pour trafic d’ice. Son implication est reconnue dans l’affaire « Papy Ellis » mais pourrait aussi l’être dans l’affaire « Sarah Nui », qui n’a pas été abordée aujourd’hui.

Arrêté au Mexique avec 220 grammes d’ice

Les investigations menées ont fait apparaître que Tamatoa Alfonsi était aux Etats-Unis en 2017 pour fournir de l’ice en quantité aux commanditaires des importations de méthamphétamine vers Tahiti. En novembre 2018, une américano-vénézuelienne était arrêtée à l’aéroport de Tahiti-Faa’a avec 643 grammes d’ice. Cette mule indiquait que cette importation était liée à Tamatoa Alfonsi . Le tahitien qui a notamment été arrêté en mai 2018 dans la ville mexicaine de Tijuana, avec 220 grammes d’ice en sa possession.

Une implication à plusieurs niveaux

La justice lui reproche au moins dix importations de méthamphétamine vers la Polynésie avec une implication à deux niveaux : en tant que fournisseur et en tant que commanditaire. Ce mardi, à la barre, l’homme âgé d’une quarantaine d’années a reconnu avoir été le fournisseur de Papy Ellis, condamné à 8 ans de prison en début d’année. La justice a estimé qu’Alfonsi était impliqué dans l’importation de près de 920 grammes d’ice vers le Fenua. Le procureur de la République a donc requis entre 5 et 6 ans de prison, un maintien en détention et 92 millions de francs CP d’amende. Le tribunal l'a condamné à 6 ans de prison, avec maintien en détention, confiscation des biens et une amende de 92 millions de francs CP.

 
Tamatoa Alfonsi jugé pour trafic d’ice

 
Publicité