Pas de procession catholique en ce jour de l'Assomption

religion tahiti
Assomption / église
©Polynésie la 1ère
Le Coronavirus s'est invité à la fête et a imposé sa loi. Résultat : une célébration religieuse timide, avec masques et distanciation obligatoires. Ce samedi 15 août, la montée de Marie au ciel n'a pas été célébrée avec autant de sérénité même si la ferveur, elle, est restée la même.
Les célébrations de l'Assomption attirent d'habitude des centaines de pèlerins, prêts à voyager à un lieu saint, dans un esprit de dévotion. Mais Covid-19 oblige, et suite aux restrictions imposées par les autorités, la procession de la vierge a été annulée. La célébration s'est faite uniquement dans les paroisses et avec deux fois moins de fidèles. Les présents, ont bien-sûr été obligés de porter un masque, et de garder une certaine distance physique.

Ces mesures de précaution sont aussi imposées par les dirigeants de l'église. "Il faut maintenir le respect, mettre en place des personnes pour faire respecter la distanciation", explique le diacre Pierre Anceaux, qui officiait à l'église Sainte Trinité de Pirae. Les autres confessions religieuses étaient aussi présentes avec le gouvernement. Toutes ont fortement réduit leurs activités communautaires pour éviter le plus possible les rassemblements.
 
©polynesie


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live