polynésie
info locale

Perliculture: réouverture des autorisations pour le collectage

perliculture tahiti
collectage perles
©POLYNESIE 1ERE
Après deux ans de suspension de cette activité, les autorisations d'occupation temporaire du domaine public devraient réapparaître en septembre.
 

En 2013, l’ensemble de la filière et les pouvoirs publics avaient reconnu le besoin de mettre en place un statu quo sur la production par le biais de la suspension provisoire d’une durée de deux ans des attributions de superficies supplémentaires d’élevage et de greffe mais aussi des stations de collectage.
Afin de pouvoir continuer à collecter des données essentielles aux fins de statuer sur les meilleures règles à mettre en place prochainement, le conseil des ministres a décidé de prolonger de trois mois la suspension de la délivrance des autorisations d’occupation temporaire du domaine public maritime à des fins d’exploitation perlicole, soit jusqu’au 30 septembre prochain.

Ce délai supplémentaire va permettre de déterminer, en accord avec les maires et les professionnels, les plafonds de superficie à autoriser dans chaque île concernée. Cette période permettra une consultation large des professionnels de cette filière afin de connaître leurs attentes.

Toutefois, durant ces deux dernières années, les perliculteurs ont eu d’énormes difficultés à s’approvisionner en naissains de nacres, du fait d’une pénurie due en grande partie à l’effondrement de la qualité environnementale du lagon de Takaroa, qui était l’un des principaux pourvoyeurs de nacres des Tuamotu. Afin de ne pas entraver les possibilités d’approvisionnement des perliculteurs en nacres, l’ouverture pour des activités de collectage de nacres est autorisée uniquement pour les 15 lagons suivants : Apataki, Aratika, Arutua, Gambier, Katiu, Kauehi, Hikueru, Manihi, Marutea Nord, Mopelia, Motutunga, Raroia, Tahanea, Takapoto et Tuanaki.

source: compte rendu du Conseil des Ministres.
Publicité