polynésie
info locale

"Petit" abus de biens sociaux mais grosse amende requise à l'encontre de Clarentz Vernaudon

justice tahiti
tribunal de papeete
©Polynésie 1ère
L'ancien ministre des sports comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel pour avoir fait payer à sa société Maohi Built des faux frais pour environ 300.000 francs. Pour ce recel d'abus de biens sociaux présumé, l'ancien élu de la presqu'île risque un million de francs d'amende.
La justice reproche à l'ancien ministre des Sports, Clarentz Vernaudon, d'avoir bénéficié d'une somme d'environ 300.000 francs pour financer un voyage en Nouvelle Calédonie en 2011. A l'époque, l'ex tavana de Taiarapu Ouest avait monté une société de construction, Maohi Built, sur le Caillou, avec un associé. Les deux hommes comparaissaient mardi à Papeete devant le tribunal correctionnel. Le ministère public a requis un million de francs d'amende pour "Kalin" et le gérant de l'entreprise calédonienne. Car piocher dans les comptes d'une société pour un bénéfice personnel peut être considéré comme un abus de biens sociaux. 
Pour l'avocat des deux personnes poursuivies, maître Smain Bennouar, cette affaire n'a pas lieu d'être. 
Ecoutez le, au micro de Belinda Tumatariri.

Maitre Bennouar défend Clarentz Vernaudon

Le délibéré sera rendu le 9 août.