Peu d’écho pour la Journée internationale de lutte contre le SIDA à Tahiti

santé tahiti
Peu d’écho pour la Journée internationale de lutte contre le SIDA à Tahiti
Peu d’écho pour la Journée internationale de lutte contre le SIDA à Tahiti ©Polynesie1ere
120 personnes environ vivent en Polynésie porteuses du virus du SIDA. Le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre cette maladie, a peu de retentissement en Polynésie.
L'association "Agir contre le SIDA" ne dispose plus de locaux. La  prévention est discrète et si le nombre de porteurs du VIH stagne, d'autres maladies sexuellement transmissibles se propagent. Les préservatifs sont de moins en moins utilisés. Une situation jugée inquiétante par Maïre Bopp Dupont, ancienne présidente de l'association Agir contre le Sida.
120 personnes environ vivent en Polynésie porteuses du virus du SIDA. Le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre cette maladie, a peu de retentissement en Polynésie. L'association "Agir contre le SIDA" ne dispose plus de locaux. La prévention est discrète et si le nombre de porteurs du VIH stagne, d'autres maladies sexuellement transmissibles se propagent. Les préservatifs sont de moins en moins utilisés. Une situation jugée inquiétante par Maïre Bopp Dupont, ancienne présidente de l'association Agir contre le Sida. ©Polynesie1ere

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live