Le plan national pour la biodiversité "fera écho jusqu'en Polynésie"

environnement tahiti
Maina Sage table ronde Paris récifs coralliens
©Twitter Letourneulx Arthur
Le Plan biodiversité a été lancé début juillet par l’ancien ministre Nicolas Hulot. Si le gouvernement polynésien est compétent en la matière, toutes les idées et les expériences sont bonnes à prendre, estime la députée Maina Sage, qui vient de participer à un rassemblement sur le sujet, à Paris.
Deux journées viennent d'être consacrées à la biodiversité dans les outremers au ministère de l’Écologie, lundi 17 et mardi 18 septembre.

Au menu : des rencontres et des ateliers pour être le plus efficace possible dans la protection de la biodiversité. Un complément au plan biodiversité du gouvernement.
 
le plan national pour la biodiversité fera écho jusqu’en Polynésie


Si le gouvernement polynésien est compétent en la matière et n’a donc pas besoin de l’État français pour décider de quoi faire, il n’en demeure pas moins que toutes les idées et les expériences sont bonnes à prendre… D’où la présence de la députée de Polynésie française, Maina Sage. "Ce plan fera écho jusqu'en Polynésie", souligne-t-elle.

"C'est une dynamique d'ensemble."


Au cours de ces deux jours de rencontres, Maina Sage a notamment pris part à une table ronde sur la protection des récifs coralliens. La députée polynésienne est intervenue "pour illustrer concrètement les enjeux sociétaux soulevés par la protection « de la richesse de ce patrimoine » dont 90% est situé dans le Pacifique", rapporte son collaborateur parlementaire, Arthur Letourneulx, sur le réseau social Twitter.
 
Maina Sage biodiversité Twitter
©Twitter Maina Sage

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live