12 ans de prison pour l'homme de 20 ans qui a tué un quinquagénaire à Moorea

faits divers polynésie française
3e jour de procès aux assises. ©Polynésie la 1ère
Son jugement a débuté le 23 mai. Après trois jours de procès mouvementé, le délibéré de la cour d'assises tombe : le jeune homme est condamné à 12 ans de prison ferme. Il encourait la perpétuité. L'accusé a quinze jours pour faire appel.

Le jeune homme de 20 ans, décrit comme narcissique, a été reconnu coupable. Il est condamné à 12 ans ferme pour avoir causé la mort d'un quinquagénaire. Les faits remontent au 13 décembre 2019, à Papetoai. Il comparaissait depuis le 23 mai devant la cour d'assises.

« Je n’ai rien fait, ce sont peut être mes cousins les meurtriers » : l’accusé nie toujours les faits et ses cousins qui se relaient à la barre démentent toute implication dans le meurtre non prémédité. L'ambiance était très tendue lors du troisième jour d’audience, le 25 mai, entre la famille de l’accusé et les témoins qui confirment sa responsabilité : le ton monte à plusieurs reprises, c’est inhabituel aux assises.

La victime se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. L’accusé avait bu et consommé de l’ice ce soir-là. Il a frappé sa victime au visage d'un coup de pied mortel pour lui voler son sac. Le jeune homme de 21 ans a déjà un gros casier judiciaire : 19 condamnations pour violence, dont l’une sur son ex-concubine. Les experts l’affirment : il a une personnalité anti-sociale mais aucune maladie mentale. Les témoins directs sont formels : l’accusé a traversé la route ce soir-là pendant une fête bien arrosée à Moorea et a tué Charley Ariitai, 55 ans, pour de l’argent. Consommateur d’ice, le jeune accusé a grandi dans la violence, avant d’être placé en foyer à 16 ans. Il a déclaré être content d’être en détention, pour arrêter de consommer de la drogue.  

L'accusé a 15 jours pour faire appel.