477 millions cfp d'aide alimentaire : des sénateurs "mendiants" ?

politique polynésie française
Clash entre Teva Rohfritsch et Oscar Temaru au sujet de l'aide de 477 millions cfp obtenue au sénat, au début du mois d'août 2022. ©Polynésie la 1ère
Le 2 août 2022, les sénateurs polynésiens obtenaient 477 millions Fcfp d'aide alimentaire destinée à la Polynésie, à la Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna. Une somme insignifiante aux yeux d'Oscar Temaru, qui avait accusé les sénateurs de "mendier." Outré par ses propos, Teva Rohfritsch réagit.

Le 2 août dernier, les sénateurs polynésiens Teva Rohfritsch et Lana Tetuanui obtenaient 477 millions Fcfp destinés au Pacifique pour soutenir les familles les plus modestes, en cette période de forte inflation.

Une mesure qui n'a pas manqué de faire réagir le président du parti indépendantiste Oscar Temaru, qualifiant les sénateurs de "mendiants." Selon lui, une fois répartie entre les trois collectivités du Pacifique, l'aide sera réduite en miette et la Polynésie bénéficiera d'une somme dérisoire. 

©polynesie

Teva Rohfritsch, qui a ardemment défendu le projet, s'étonne de l'agressivité d'Oscar Temaru : "la veille, Moetai Brotherson nous félicitait pour notre initiative, le lendemain on se fait traiter de mendiants par le président du Tavini Huiraatira !" 

Pour le sénateur, c'est plutôt "l'indépendance qui nous mènera à la mendicité. Bien sûr, nous avons un statut qu'il faut améliorer mais attention, les tensions mondiales qui existent aujourd'hui très loin de chez nous nous affectent sur le coût de la vie. Nous n'avons pas les moyens de financer du matériel pour nous protéger. La France garantit la souveraineté des Polynésiens."

Pourquoi nous agresser, nous ne faisons que notre job [et avons réussit] à décrocher des financements pour nos familles", souligne le sénateur, car 477 millions Fcfp dispatchés, c'est toujours mieux que rien... 

Et d'ajouter : "Oscar Temaru confirmerait-il le vrai visage du Tavini Huiraatira au lendemain des dernières élections législatives ? Personne n’a oublié la propagande du Tavini qui a consisté à adoucir et presque romancer l’image d’un parti ouvert à tous, pour construire une indépendance radieuse où la France que l’on chasserait de chez-nous paierait encore plus qu’hier une fois partie de nos îles."

Par ailleurs, le sénateur avait demandé au Pays de réagir suite à la victoire des indépendantistes aux dernières élections législatives, dans un courrier adressé au président Edouard Fritch, resté à ce jour sans réponse.

"3 députés indépendantistes élus : on ne peut pas faire comme s’il ne s’était rien passé. Il faut montrer à notre population que notre gouvernement et le Tapura sont prêts à faire de vraies propositions pour les territoriales de 2023" a notamment commenté le sénateur.

Quoi qu'il en soit, une convention doit venir officialiser l'amendement voté au sénat pour débloquer les fonds. Cette action vient compléter les dispositifs déjà mis en place par le Pays pour faire face à l'inflation -avec une augmentation générale de 8,2% sur les prix.