À Ahe, Teumere transmet l'art ancestral du tressage de nī'au

culture polynésie française
Teumere a la maîtrise du tressage de nī'au... ©Polynésie la 1ère
Autrefois très répandue, la maîtrise du tressage des palmes de cocotier se perd peu à peu. Mais cet art n'a aucun secret pour Teumere, une artisane de Ahe. Dans ce petit paradis où le temps semble s'être arrêté, elle tente de faire perdurer ce savoir-faire en le partageant avec ses amis.

À Ahe, aux Tuamotu, Teumere transmet l'art du tressage de nī'au - les palmes de cocotier. Elle en a la maîtrise. Âgée de 60 ans, cette artisane est spécialisée dans la confection d'objets en nī'au pratiques (chapeaux, sacs etc...) ou purement esthétiques (décorations), très répandus en Polynésie française.

Mais le manque de pratique laisse place aux lacunes... La minutie et la précision sont importantes pour réussir un beau tressage. Alors Teumere tente de partager ses connaissances avec ses amis pour que ce savoir-faire culturel perdure et continue de rapporter de l'argent aux artisanes. "Mains travailleuses sont heureuses" dit-on...