Bora Bora : grâce à l'Adie, la fierté d'exposer ses propres produits

économie polynésie française
Adie Bora
Corinne est fière de montrer les fruits de son labeur. Elle aussi a bénéficié de l'aide de l'Adie. ©Polynésie la 1ère
Aide-toi et le ciel t'aidera ! Sauf qu'à Bora Bora, c'est l'Adie (association pour le droit à l'initiative économique) qui a aidé plusieurs personnes à lancer leur petite entreprise. Ce jeudi, elles ont présenté leurs produits lors d'un marché organisé justement par l'Adie.

Après Raiatea la semaine dernière, c’est jeudi matin au centre Helens Bay à Nunue que l’ADIE a organisé le premier marché des créateurs d’entreprise. Le but était de valoriser et de présenter le travail des entrepreneurs originaires de Bora Bora.

Selon la directrice de l’Adie Wendy Mou Kuy, 49 personnes ont pu bénéficier du coup de pouce économique de cette association depuis le début de l’année. C'est le cas de Corinne Tehaamana, patentée, qui confectionne des pareu mais fabrique aussi des salades et des jus de fruits. "La population de Bora, même les jeunes, peut voir qu'on a créé notre entreprise...C'est possible de s'en sortir dans la vie, de chercher à créer sa propre entreprise", dit-elle. "C'est un plaisir d'avoir son stand et de présenter ses propres produits".

Chaque année, l’ADIE finance 150 porteurs de projets à Bora Bora, ce qui représente à peu près 77 millions cfp en faveur des entrepreneurs.

Démarrer avec presque rien

La matinée d'hier a été très encourageante et enrichissante pour les futurs porteurs de projets qui ont pu échanger avec la directrice de l’ADIE.

L’ADIE est une association reconnue d’utilité publique construite comme une réponse aux oubliés du financement bancaire conventionnel, aux personnes peu solvables ou présentant des projets de trop faible envergure pour être soutenus par une banque.

Elle les aide à créer leur entreprise, grâce à un micro-crédit ainsi qu’un accompagnement adapté. L’ADIE permet ainsi aux plus modestes de trouver leur place au sein de la société.

adie Bora
Avec un coup de pouce financier de l'Adie, cette habitante de Bora Bora a monté sa petite entreprise. ©Polynésie la 1ère