Centre d'accueil pour sans abris : le coup de colère de Père Christophe

solidarité polynésie française
centre vaiete, SDF
©Polynésie la 1ère
Père Christophe dénonce les lenteurs administratives. Quatre mois qu'il attend patiemment que l'urbanisme lui accorde le permis de construire du centre Te Vaiete. Mais au-delà de l'attente qui est interminable, c'est bien la prise en charge des sans abris qui le préoccupe...

Père Christophe attendait le 4 janvier le feu vert du service d’hygiène de l’urbanisme pour lancer la construction du centre de jour Te Vaiete. Mais, au lieu de cela, sa demande est repoussée de deux mois alors que l’urgence est d’excentrer toutes les activités du presbytère en faveur des sans abris.

"La situation actuelle est désagréable à la fois pour les personnes sans abris, pour ceux qui s'en occupent et pour les riverains de la cathédrale puisque toutes les activités ont été ramenées autour de la cathédrale (...) Ce n'est pas gérable sur le long terme", explique Père Christophe. 

Pièces ou modifications supplémentaires à fournir au dossier, le maître d’œuvre aurait pu les fournir, si tel était le souci même avec un mois de retard sur le permis. Mais pour l’heure le temps presse… "Si on peut donner la réponse avant la fin du mois de janvier, nous, ça veut dire que ce n'est pas avant la fin du mois de mars ou avril puisqu'ils ont deux mois pour donner la réponse. Sauf si effectivement, ils la donnent plus tôt, ce qu'a laissé entendre le vice-président", souligne Père Christophe. 

De nombreux sans domicile fixe viennent trouver refuge, soins et conseils au presbytère. Tous n’attendent qu’un centre de jour plus spacieux. "J'aimerais bien un grand centre pour les sans abris parce que là ça vient de plus en plus les sans abris, et c'est dur aussi la vie. Je pense qu'il faut vraiment les aider pour qu'ils puissent travailler, avoir un peu de soutien", confie Wilfred Patiahia, un sans domicile fixe. 

 

©polynesie

 

De son côté, le vice-président Jean-Christophe Bouissou s'est dit surpris par les propos tenus par l’intéressé, en précisant que la procédure pour l’obtention du permis de construire du futur centre d’accueil des SDF à Mama’o est sur la bonne voie. Il devrait même être délivré dans quelques jours. 

 

La réaction de Jean-Christophe Bouissou