Revivez la cérémonie d'accueil pour le climat à Taputapuatea !

mer polynésie française
Après tant de réflexions sur l'océan à Tahiti puis Moorea depuis le 15 mai, la délégation du Blue climate summit a mis le cap sur l'île de Raiatea le 18 mai, où une cérémonie traditionnelle les attend sur le célèbre marae de Taputapuatea pour l'arrivée des pirogues de Hōkūleʻa.

Dans le cadre du Blue climate summit qui se tient en Polynésie depuis le 15 mai, une cérémonie traditionnelle a été spécialement organisée pour accueillir Hōkūleʻa et Hikianalia en même temps que la délégation du sommet. Les  deux célèbres pirogues hawaiiennes avaient déjà été accueillies en grande pompe à Tahiti le 7 mai dernier.

Les équipages ont rejoint la terre ferme aux alentours de midi ce mercredi 18 mai, au son des pahu. 300 personnes les attendaient, dont les conférenciers du Blue climate summit, abrités sous les arbres du site en bord de mer. 

Petit "coup de gueule" 

Comme à chaque cérémonie sur le marae Taputapuatea, Jean Tavaearii, médiateur du patrimoine pour le compte du Ministère de la Culture, en a profité pour défendre une nouvelle fois, les coutumes. Pour lui, elles ont été bafouées aujourd'hui par les parents des enfants de la chorale. Ils auraient du, selon lui, être acteurs de la cérémonie et non spectateurs, rappelant que la tradition et la transmission du savoir passent par les parents. 

Malgré tout, le son des pū les conques traditionnelles, ont pu converser et annoncer leur entrée en passe et leur arrivée sur le rivage de Tauraatapu, où les anciens rois de tous les recoins du grand océan venaient atterrir. Après l’accueil au sortir de l’eau, petite offrande sur le marae des navigateurs, dont seuls les plus valeureux aito et les arii avaient le droit de fouler le sol. Le président Edouard Fritch et le ministre Heremoana Maamaatuaiahutapu y ont fait une offrande eux aussi, avant de mener la délégation vers le marae sacré de Taputapuatea.  

La chorale des enfants pour la cérémonie d'accueil ©Polynésie la 1ère / TD

Les discours se sont enchaînés, d'abord celui du maire de la commune Thomas Moutame, puis des navigateurs (le Néo-zélandais Jacques Thatcher et le Hawaiien Nainoa  Thompson) avant que la parole ne soit donnée à Richard Bailey de la Tetiaroa Society, à l'origine de l'organisation du Blue climate summit. C'est le Président Fritch qui clôture la séance de discours avant de laisser les invités planter cinq arbres autour du marae.

Après cette cérémonie d’accueil, les conférenciers du sommet rejoindront le Paul Gauguin afin de poursuivre leurs travaux sur l'océan, débutés à Tahiti et Moorea.