Chaîne de solidarité pour secourir un voilier en difficulté

voile polynésie française
Voilier pris en remorque
Le voilier a tout d'abord été pis en remorque par un bonitier ©FEPSM
Victime d'une avarie de safran, un voilier de dix mètres et ses trois occupants en difficulté au large de Moorea sont remorqués jusqu'à Arue.

Dans la nuit du mardi 05 au mercredi 06 avril, le JRCC Tahiti est informé qu’un voilier monocoque d’environ 10 mètres de longueur, avec trois personnes à bord, subit une avarie de barre entre Moorea et Huahine, avarie qui l’empêche de poursuivre sa route en toute sécurité, dans une mer agitée.

Une assistance est demandée par la skipper pour l’aider à rejoindre un port en toute sécurité. 

En attendant le voilier se met à la dérive lentement vers Maiao et maintient le contact avec le JRCC. Aussitôt, le JRCC Tahiti qui coordonne l’opération d’assistance diffuse un message d’assistance et se met en recherche d’un moyen pour se rendre sur la zone distante d’environ 16 milles nautiques (30 Km) de Moorea.

Après contact avec plusieurs moyens privés, le JRRC appelle la Fédération D’entraide Polynésienne de Sauvetage en Mer (FEPSM), pour trouver une solution. La FEPSM qui organise sur Tahiti cette semaine un stage de formation au profit d’une douzaine de bénévoles des stations des archipels, répond favorablement à la requête de l’équipage.

Un bonitier privé, le « Meleani », appareille avec des membres de la FEPSM vers 14h  mercredi pour intervenir à plus de 35 milles marins (64 km) de Tahiti.

Trois heures plus tard, le bonitier est au contact du voilier dès lors rassuré et 30 minutes après la remorque est passée ; le convoi fait route vers Tahiti à environ 3 nœuds.

Jeudi à 5h du matin, la vedette « Ravaru » de la station FEPSM de Vaitupa (Faa’a) appareille pour aller relever le Meleani et apporter quelques vivres frais pour tous. Une plongée confirme l’absence de safran sur le voilier.

La remorque est passée par la « Ravaru » et le convoi reprend sa route et arrive à la marina d’Arue à 9h40. Le voilier, dont l’équipage a montré beaucoup de sens marin pendant sa fortune de mer, est désormais en sécurité.

La Vedette « Ravaru » rejoint son port d’attache à Vaitupa pour reprendre son stage de formation. Cette opération vient enrichir le retour d’expérience, utile à tous les stagiaires.

Cet événement de mer se conclut de façon heureuse grâce une bonne alerte transmise au JRCC qui veille 24H/24H, à un équipage de voilier compétent et à la solidarité des gens de mer qu’incarnent les bénévoles de la FEPSM qui ont besoin du soutien de tous.