Coupe du monde de football : les pronostics vont bon train

coupe du monde polynésie française
mondial football
Malgré l'absence de piliers de l'équipe de France, les supporters peuvent faire la différence dans les tribunes. Mais sur le terrain ? ©FTV
La coupe du monde de football a démarré au Qatar. Le match d’ouverture a été fatale pour le pays hôte qui s’est incliné deux zéro face à l’Equateur. L’équipe de France est bien évidemment l’une des favorites après sa victoire en 2018. Alors qui succédera aux Bleus ? Les aficionados ont fait leurs pronostics.

Des buts et de l’action, pour le spectateur lambda le plus important c’est l’image. Alors peu importe les équipes en lice, ce qui compte c’est d’être connecté en direct. Comme Tapu hier matin, absorbé par le match des Etats-Unis contre le Pays de Galles. A la question de savoir quelle équipe il supporte, il répond : "pas encore, il faut attendre les demi-finales, là on peut jouer, parier gros là...C’est joli la France mais Brésil, je suis pour le Brésil moi !"

A la même question, Francis répond qu'"à part la France moi c’est l’Allemagne". Et pour le parcours des Bleus : "Ben j’espère qu’ils vont aller en quarts de finale déjà".

mondial foot
Regarder les matchs de la coupe du monde partout sur son smartphone. ©Polynésie la 1ère

Mais l’infirmerie affiche complet au sein de la sélection française. Forfait pour raisons médicales des titulaires indiscutables comme N’Golo Kanté, Pogba et Benzema. 
Malgré l’absence des 3 pièces maîtresses de l’équipe championne du monde 2018, chacun y va de son pronostic. 

"Bien sûr la France peut gagner, mais après on verra bien sur le terrain", dit un jeune homme. "Même si les champions sont absents, avec les nouveaux, les jeunes-là qui sont les remplaçants. À quoi servent les remplaçants alors ? On va quand même gagner non ?", assure Patricia.

mondial foot
Le match Pays Bas-Sénégal gagné 2 à 0 par les Hollandais. ©FTV

Mais parmi les fans de foot, ceux branchés sur l’actualité internationale boycottent cette coupe du monde pour des raisons extra-sportives. "Y'a le problème de l’économie et de l’énergie. On pollue et on soutient ce côté de polluer la Terre. Faut peut-être réfléchir un peu avant", avance un homme.

En effet chaque semaine, des travailleurs étrangers sont rapatriés sans vie dans leur pays. Ces cercueils de la honte font la une des médias. Et c’est pourquoi cette année au Qatar, les supporters seront 6 fois moins nombreux qu’en Russie.

Hier soir, Pascal Vahirua, ancien international, était l'invité de notre JT :