Covid-19 : vaccination et masque pour contrer les sous-variants

coronavirus polynésie française
covid-19 sous-variants
Le docteur Mallet préconise la vaccination et le retour des gestes barrières face à la nouvelle vague des sous-variants. ©Polynésie la 1ère
Hier soir sur notre plateau, le docteur Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à l'Arass, est revenu sur la nécessité de se faire vacciner et de porter le masque face à la vague des sous-variants Omicron qui se propage actuellement.

"Sous-variant, non, c'est un nouveau virus de la famille Omicron...On sait qu'il encore plus contagieux, il fait moins de dégâts aujourd'hui parce que le monde entier est mieux protégé, par les infections antérieurs et la vaccination...En Afrique du sud, au Portugal ou en France, effectivement les sous-variants BA4 et BA5 ne font pas autant de dégâts que les précédents. Pour autant, il est très contagieux, il a un potentiel dangereux, d'où la nécessité des rappels vaccinaux que nous faisons en ce moment. 

En Métropole, il y a plus d'hospitalisations, plus de décès aujourd'hui qu'il y a 3 semaines à cause de ces sous-variants. Donc il faut rester extrêmement prudents. Les solutions : les rappels vaccinaux. S'il n'y a pas eu de vaccination les 6 derniers mois pour les personnes les plus fragiles, en particulier les plus de 60 ans, et les malades immuno-déprimés, il faut un rappel vaccinal. Le vaccin, c'est lui qui nous protège. Ou sinon, il faut porter un masque, et la vague devrait être relativement rapide parce qu'elle s'étend très vite...Mais si on ne veut pas que ça aille trop vite et que ça touche les personnes fragiles, il faut réadopter les bons gestes citoyens. Il est recommandé de porter le masque dans les lieux fermés, les transports en commun (bateaux, ferries, avions, bus)".

A noter que demain samedi 9 juillet, un vaccinodrome sera installé à la Présidence de 8h à 15h.

Ecoutez-le docteur Henri-Pierre Mallet :

 

chiffres covid
Le nombre de nouveaux cas ne cesse d'augmenter. ©Direction Santé