Dans les coulisses des préparatifs pour Miss Tahiti 2021

miss polynésie française
MT60
« On a une promo très sympa » ©Polynésie la 1ère

La popularité de l’évènement Miss Tahiti ne faiblit pas. Depuis mars, les candidates et les équipes sont en pleine préparation. L’édition 2021 est organisée autour du thème des 60 ans de la couronne.

Comme l’événement n’a pas eu lieu en 2020, en raison du covid, le Comité en a profité pour « peaufiner cette année spéciale – les 60 ans de Miss Tahiti. » 

A l’occasion de sa soixantième année d’existence, les équipes ont décidé de mettre les décennies passées à l’honneur. Pour le gala, les candidates défileront en relation avec les années 60 à 90 ; chaque passage « rappellera le style de ces époques. » Pour l’élection « on va revisiter le Heiva Ori Tahiti, le Heiva Rima’i et enfin, Miss Tahiti, qui est un spectacle à part entière », explique Vaeana Tuihani, chargée de la coordination de l'événement.

La confection des décors, des costumes et des bijoux exige donc beaucoup d’organisation. Les équipes ont fouillé dans les archives.

On a travaillé avec des stylistes qui connaissent les modèles et les tissus d’époque, chacun s’est attelé à faire des recherches.

Vaeana Tuihani, chargée de la coordination de l’évènement

 

« On met les bouchées doubles ! »

 

Les équipes fournissent donc beaucoup d’efforts pour aboutir à un résultat de qualité. Le travail est plus fastidieux cette année, avec les restrictions. « Tout le comité ne peut pas être présent aux répétitions, mais comme on a eu une année blanche, on met les bouchées doubles pour cette année ! », indique Mehani Mourin, chorégraphe chargée des répétitions pour le passage ori Tahiti.

Les candidates sont également très investies. Elles s’entraînent sans relâche pour leurs chorégraphies et leurs défilés. Elles sont coachées, doivent manger équilibré et entretenir leur corps pour être « au top de leur forme » le soir du gala et de l’élection. Vaeana Tuihani, bénévole dans le Comité depuis 11 ans, se veut rassurante :

On ne fait pas l’apologie de la maigreur. Les formes, on les aime bien, il s’agit juste de raffermir et galber ces jeunes et jolis corps...


« On a une promo très sympa, elles ne sont pas du tout compliquées, elles s’adaptent facilement. Elles sont patientes on va dire, parce-que ce n’est pas toujours évident », ajoute Mehani Mourin. 

MT60
« On a une promo très sympa » ©Polynésie la 1ère


Une expérience riche

 

Toutefois, la rigueur n’empêche pas l’amusement. L’aventure est aussi basée sur l’échange, la rencontre et l’esprit d’équipe. « A chaque répétition, il y a de petites anecdotes. C’est fun. Cela permet à ces dix jeunes filles d’apprendre à se connaître. Des affinités se créent. Cette année, on a une candidate chanteuse qui a mené le groupe. Pendant les attentes, elles se mettaient à chanter. C’était bon enfant. Cela participe à une dynamique de groupe qui fait que Miss Tahiti marquera à jamais leur vie » explique Vaeana Tuihani. 

En amont des préparatifs, les équipes ont dû mettre en place tout un protocole sanitaire pour lancer l’événement. Des accords ont finalement été conclus avec le haussariat. Les candidates poursuivent les entraînements en vue de leur premier spectacle, le gala du samedi 5 juin. Le nombre de places sera réduit de moitié cette année.