Édouard Fritch "Je ne retirerai pas la loi sur l'obligation vaccinale avant le 23 décembre"

politique polynésie française
619bf617f3240_new-invite-cafe-chapo-2021.jpg
L'invité café avec Edouard Fritch ©Polynésie la 1ère
L'invité café du lundi 22 novembre 2021 est Édouard Fritch, le président du Pays.

C'est une semaine décisive qui s'annonce entre les partenaires sociaux et le Pays afin d'éviter la grève générale illimitée prévue le mercredi 24 novembre.

Les négociations entre l'intersyndicale et le gouvernement qui ont commencé le 18 novembre dernier, n'ont pas abouti à la signature d'un protocole d'accord. 

Parmi les revendications des syndicats : la revalorisation du SMIG, la mise en place d’une caisse de chômage, la réforme de la PSG II et l’obligation vaccinale. 

Des avancées ont été observées dans les négociations mais l’un des points forts du cahier de revendications est l'obligation vaccinale qui reste toujours un des obstacles majeurs.

"Je ne retire pas la loi sur l'obligation vaccinale, c'est acquis" confirme Édouard Fritch, le président du Pays.

14 secteurs d’activité de l’Économie polynésienne et tous les services de l'administration sont concernés par cette grève générale illimitée. 

Le dialogue social aura-t-il le dernier mot pour résoudre les conflits de la Polynésie?

Edouard Fritch est interrogé en direct par Ibrahim Ahmed Hazi :