Emmanuel Macron salue la mobilisation des pompiers de Polynésie

incendies polynésie française
4 pompiers de la caserne de Paea mobilisés dès le 12 août en France. ©Polynésie la 1ère
Vingt pompiers rejoignent la métropole à partir de ce soir pour venir en aide à leurs confrères de métropole qui se battent depuis le début de l'été contre de gigantesques incendies. Un geste de solidarité salué par le président de la République en personne.

"Ils arrivent de l'autre bout du monde pour venir soutenir leurs camarades qui luttent contre les flammes en Gironde : merci à nos pompiers de Polynésie pour leur solidarité. Māuruuru" exprime Emmanuel Macron sur Twitter. 


Situation exceptionnelle

Près de 50 000 hectares de forêt ont déjà brulé en France depuis le 10 juin 2022. Des incendies de grande ampleur qui se déclarent un peu partout dans l'Hexagone, à cause de la sécheresse et des vagues de chaleur exceptionnelles... Plus de 10 000 pompiers sont mobilisés dans l’Aveyron, le Maine et Loire, la Drôme et la Gironde. Mais l'Etat a besoin de renfort. 

Suite à l’appel lancé par les autorités nationales aux partenaires internationaux, le Président de la Polynésie française a répondu favorablement.

Vingt soldats du feu ont donc été mobilisés pour une mission initiale de deux semaines. Issus des casernes de Papeete, Pirae, Paea, Papara, Teva i Uta, et Taiarapu Ouest, ces pompiers appartiennent au corps des pompiers professionnels et au corps des pompiers volontaires. Tous sont qualifiés dans la lutte contre les incendies de forêts, qui exige une formation spécifique. 

Préparation drastique

14 d’entre eux partent par le vol ATN du vendredi 12 août et 6 autres par celui du samedi 13 août, afin que l’équipe soit au complet à Paris lundi matin.

Un geste de solidarité polynésienne envers la Nation et une expérience à nulle autre pareil en tant que pompiers formés dans la lutte contre les feux de forêts...

Les soldats ont quelques heures pour se préparer. Ils ne s'imaginaient pas, il y a encore 24 heures, qu’ils allaient partir combattre les incendies en France. Les familles ont peur... Mais les pompiers se disent honorés. "Je n'ai pas peur, j'ai hâte d'y aller" témoigne par exemple William Hiro, sapeur-pompier de la caserne de Paea.