Ice et alcool dans le sang, il renverse et tue une piétonne

justice polynésie française
Accident de la route mortel
©@Axelle Mésinèle / Pol 1ère

Il roulait trop vite, sans permis, il avait de l'alcool et de l'ice dans le sang et il a renversé le 14 mars 2021, Mahealani qui traversait la route, à Taiarapu-est. La victime de 23 ans est morte sur le coup. Vendredi 14 mai, le tribunal correctionnel l'a condamné à 4 ans de prison ferme.

Mahealani avait 23 ans quand elle est décédée. En janvier, pleine d’espoir et la tête pleine de projets, elle a dit à sa famille que cette année du buffle était la sienne et qu’elle allait se marier. Mais c'est un funeste destin qui l'attend. Dans sa plaidoirie, son avocate a indiqué que finalement, " la seule robe blanche qu’elle aura porté, c’est son linceul ".

Avec son compagnon, Moise, Mahealani avait monté son entreprise de poules pondeuses et produisait des œufs biologiques. Le couple ensemble depuis 10 ans, travaillait sept jours sur sept, il s'était également lancé dans la plantation de cacaoyers. Aujourd’hui, Moise qui vit un cauchemar éveillé ne veut plus poursuivre sans elle et s’est engagé dans l’armée. Aux magistrats du tribunal correctionnel, il explique en colère " je ne veux pas d'argent, je ne suis pas là pour ça, rien ne va me ramener ma copine ". Il souhaite que le prévenu assume ses responsabilités et qu'il soit puni.

Au moment de l’accident, le 14 mars 2021, soit deux mois jour pour jour avant le procès, le conducteur du pick-up était ivre, avait de l’ice dans le sang et roulait à vive allure sur les routes de Taiarapu-est. Il est parti de la plage où il était avec sa femme, pour aller chercher de la glace. Il avait bu quatre bières avant de prendre le volant. Le trentenaire tente depuis 2009 de passer son permis de conduire, mais toutes ses tentatives sont des échecs. Après avoir renversé Mahealani, il a pris la fuite. Un acte que la famille de la victime ne comprend pas. Selon maître Solenne Rebeyrol, l’avocate du père de Mahealani, " il n'a même pas ralenti pour savoir où était la victime, [...] elle a été projetée à plusieurs centaines de mètres, il y a eu un impact au niveau du pare-brise, je ne sais même pas comment il faisait pour voir la route ".

Maître Solenne Rebeyrol " Il n'a même pas ralenti pour savoir où était la victime "

 

A la barre du tribunal correctionnel, le prévenu a expliqué qu’il n’avait pas vu Mahealani traverser la route malgré l’alerte de son passager. Tout s’est passé en " une fraction de seconde ". Il a vu " une ombre ", trop tard pour l’éviter. Pourquoi a-t-il pris la fuite ? " Parce que j'avais peur, j'aurais pu être tabassé ", raconte-t-il. Après avoir pris la fuite et déposé son passager, il est revenu sur le lieu de l'accident et a préféré faire demi-tour pour rentrer chez lui.  Une heure après, il appelle la gendarmerie pour se dénoncer. " Oui, j’ai commis une erreur, mais tout le monde fait des erreurs ", s’est maladroitement défendu le prévenu. " Sauf que cette erreur a été mortelle ", lui a rappelé la présidente du tribunal correctionnel.

Il a été condamné à 5 ans de prison dont un an avec sursis probatoire de 2 ans. Il devra soigner son addiction aux stupéfiants, indemniser les victimes et passer son permis. Il a été maintenu en détention.