publicité

Iles flottantes : la réponse des bergers à la bergère

Le porte parole du gouvernement et le maire de Teva i Uta ont tous les deux réagi aux propos tenus par Valentina Cross lors de la conférence de presse donné par le Tāvini Huira'atira le 29 janvier dernier.

  • AT, GT, IR
  • Publié le , mis à jour le


"Une tempête dans un verre d'eau", selon le porte parole du gouvernement concernant la sortie médiatique de Valentina Cross lors de la conférence de presse du Tāvini Huira'atira.

Elle a affirmé que le maire de Teva i Uta n'avait consulté ni son conseil municipal, ni sa population au sujet de l'implantation d'une île flottante dans le lagon d'Atimaono. Selon Jean Christophe Bouissou il y a bien un protocole d'accord avec les dirigeants de la « Sea Steading Institute », mais il s'agit d'étude et non d'implantation.

Jean-Christophe Bouissou répond à Abinera Tematahotoa

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play