Intempéries : prudence sur les routes

sécurité polynésie française
Intempéries : prudence sur les routes
Intempéries : prudence sur les routes ©polynesie La1ere
Les intempéries accroissent les dangers de la route. Tous les conducteurs le savent, mais des accidents, on en compte par dizaine en période de mauvais temps ! Les facteurs sont nombreux mais une chose est sûre : les accidents peuvent être évités.

"Quand est-ce que tu changes tes pneus toi ? Une fois que c’est lisse les pneus". Un souci d’économie qui peut vous coûter la vie par temps de pluie. Pour éviter l’aquaplaning, certains automobilistes anticipent les risques. 

"A cause de la saison des pluies, effectivement on a l’impression qu’il y a un petit moins d’adhérence. Et donc je préfère les changer par sécurité.", explique Bob Hervé. Nuimata Teriitaumihau est aussi plutôt du genre prévoyant. "En début d’année je change mes pneus ou sinon en fin d’année. Mais je les change toujours une fois dans l’année". 

Entre novembre et février, c’est l’affluence dans ce garage. Quatre fois plus de clients viennent pour changer leurs pneus. "Dessus un pneu, il y a des témoins d’usure. C’est à partir de cet endroit-là et dès que ça atteint cet endroit, c’est mieux de changer le pneu. Au lieu d’attendre carrément que ça soit lisse.", prévient Heiariki Tanoa. 

Outre l’entretien du véhicule, il s’agit d’adapter sa conduite en fonction des conditions climatiques. Par temps de pluie, sur une route limitée à 90 kilomètres heure, il faut diminuer sa vitesse de 20 kilomètres heure. 10 kilomètre heure en moins sur les routes limitées à 60. Et la distance de sécurité doit être rallongée... 

" A 80km/h il faut 40 mètres pour s’arrêter sur une route sèche avec des pneus en bon état. Sur route mouillée il faut rajouter 25 mètres. Donc augmenter sa distance de sécurité, réduire sa vitesse, c’est vraiment le bon sens.", explique Dominique BONIS / Directeur de l’association prévention routière

Car la pluie rend les routes plus dangereuses. Risque de chute d’arbre, d’éboulement, aquaplaning, nids de poule... La vigilance est le maître mot au volant. "Par temps de pluie on est un peu moins visible en deux-roues parce qu'on est un véhicule qui est beaucoup plus limité en terme de gabarit. Donc il faut pouvoir mettre en place des gilets réfléchissants. Et au-delà de ça également, il y a un petit rappel sur les équipements de sécurité particulièrement en temps de pluie : avoir un casque bien attaché, des gants, des protections diverses et des chaussures fermées. Ça évite en cas d’accident d’avoir des séquelles beaucoup plus graves.", estime Lucien Pommiez, directeur des Transports terrestres0. 

Et même si vous êtes bien équipé, prudence et vigilance sur la route. Particulièrement lors de la saison des pluies de novembre à mars. …