Journée de la police nationale et hommage aux policiers morts pour la France

police polynésie française
journée de la police nationale
Les récipiendaires lors de cette journée en hommage à la police nationale et aux policiers morts. ©Haut-commissariat
Ce vendredi, le secrétaire général, Éric REQUET, représentant le haut-commissaire de la République, a présidé, dans la cour du Service territorial intra-ministériel de formation en Polynésie française à Papeete, la deuxième édition de la journée de la police nationale. L'occasion d'honorer la mémoire des policiers morts pour la France.

Cet événement est l'occasion d'honorer la mémoire des policiers décédés en service mais aussi de célébrer la police nationale dans toutes ses composantes.
À travers la lecture du message du ministre de l’Intérieur et des Outre-Mer, Gérald DARMANIN, le représentant de l’Etat a salué la mémoire des policiers morts pour la France en 2021 et le dévouement de ces "héros du quotidien".

Selon les statistiques officielles, les forces de l’ordre ont eu à déplorer ces dernières années entre 4 et 16 décès de policiers ou gendarmes en mission par an au niveau national.

Le secrétaire général du haut-commissariat a ensuite procédé à des remises de médaille d’honneur de la police nationale échelon argent aux fonctionnaires de police et à un agent administratif :

- Brigadier-chef Manuterarii HUNTER
- Brigadier Yannick TEANINIURAITEMOANA
- Gardien de la paix Jean-Louis MARUAKE
- Gardien de la paix Arsène ANIHIA
- Adjoint administratif principale 2e classe Sandra ATENI

journée de la police nationale
Les autorités de l'Etat et du Pays. ©Haut-commissariat

La cérémonie s'est déroulée en présence du directeur adjoint de la DTPN, commandant divisionnaire Marc CLEARC’H, du ministre de la Santé Jacques RAYNALD, du sénateur de la Polynésie française Teva ROHFRITSCH, du représentant du maire de la commune de Papeete Patrick BORDET, de la 5e adjointe au maire de la commune de Pirae Eliane LECHENE, du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel Eugène SOMMERS et des autorités civiles et militaires.