Cancers de la peau : faites-vous dépister, les 9 et 11 février !

cancer polynésie française
Suite à l’observation de plusieurs cas de mélanomes constatés par les praticiens de santé du territoire ces dernières années, la Ligue contre le cancer a décidé de mettre en place 2 journées gratuites de prévention et de dépistage du mélanome.

C’est le 1er évènement de ce genre lié au mélanome, tumeur cutanée cancéreuse, organisé en Polynésie française. La Ligue contre le cancer ainsi que l’ensemble de ses partenaires souhaitent sensibiliser les Polynésiens sur le mélanome et initier un dépistage d’ampleur de la population.


C’est pourquoi lors de ces 2 journées, des dermatologues et oncologues bénévoles seront présents pour examiner les personnes et identifier toute tumeur cutanée suspecte, évoquer les dangers du soleil, et donner des conseils pour se prémunir de ce type de cancer.


Le but étant d’inciter les gens à se protéger contre les dangers du soleil, à découvrir les signes pouvant évoquer un mélanome et les encourager à s’orienter vers un dermatologue dès l’apparition de ces symptômes.


Même s'il a un potentiel élevé de propagation vers d’autres organes, le mélanome reste aujourd’hui un cancer de bon pronostic s'il est pris à temps. Le dépistage précoce est donc essentiel !

Les 9 et 11 février, faites-vous dépister !

  • Tahiti, le mercredi 9 février 2022

Lieu : Centre Vaima - Ancien bureaux de Tahiti Nui Travel Horaires : 9 h à 15 h

  • Raiatea, le vendredi 11 février

Lieu : Salle communale de l'ancien marché de UTUROA Horaires : 10 h à 12 h / 14 h à 16 h


Qu’est-ce que le mélanome ?
Le mélanome est une tumeur maligne, un cancer, développé à partir des mélanocytes, cellules qui constituent entre autres les grains de beauté. C’est un cancer qui peut se propager vers d'autres parties du corps (métastases).
Il est essentiellement causé par les expositions répétées et excessives au soleil ou aux ultraviolets artificiels, des antécédents de coups de soleil (notamment pendant l’enfance), des facteurs génétiques (couleur de la peau, des cheveux, des yeux...), un nombre élevé de grains de beauté (> 50), une immunodépression...

Quelle est la situation en Polynésie française comparée à la France ?
En France, on estimait, en 2018, à 15 500 les nouveaux cas de mélanomes cutanés (7 900 hommes et 7 600 femmes) et à 1 800 les décès (1 040 hommes et 840 femmes). Le mélanome représentait 10 % des cancers de la peau.Bien que leur incidence soit peu connue en Polynésie française, les cancers de la peau ont été trop souvent minimisés.

Ce premier évènement est donc l’occasion pour la Ligue contre le cancer de faire connaître les cancers de la peau, notamment le mélanome, et de promouvoir leur dépistage.

En parallèle, des travaux sont en cours à l’Institut du cancer de Polynésie française pour que la fréquence précise de ces tumeurs soit rapidement connue sur le territoire.


Quels sont les signes d’un mélanome ?

Le diagnostic du cancer de la peau consiste en un examen visuel complet destiné à repérer les taches ou grains de beauté suspects. Le mélanome doit être suspecté dès lors qu'un grain de beauté se modifie, en suivant les règles « ABCDE » (Asymétrie des Bordures, modification de la Couleur, augmentation de Diamètre donc de taille, augmentation de l'Épaisseur avec apparition d'un nodule, une boule sur le grain de beauté). Mais le mélanome peut aussi apparaître sans grain de beauté préexistant.Il peut apparaitre sur toutes les parties du corps, notamment celles qui ne se voient pas (sous les pieds par exemple) et même sous un ongle (il forme alors une bande noirâtre avec une tache sur la racine de l'ongle).
Certaines personnes étant plus à risque que d’autres de développer des mélanomes, une consultation auprès d’un dermatologue vous aidera à déterminer quelle est la surveillance la plus appropriée. Par exemple, pour les personnes à risque, il est recommandé d’effectuer un auto-examen de la peau tous les 3 mois et de se faire examiner par un dermatologue une fois par an.


Quelques conseils pour s’en protéger ?
La meilleure des protections est d'éviter les coups de soleil en privilégiant les barrières physiques telles que les vêtements anti-UV, les casquettes, lunettes... à compléter avec des crèmes solaires. Il est également recommandé d’éviter les cabines de bronzage ou d'aller au soleil lorsqu'il est à son zénith.
Alors, surveillez-vous, surveillez vos proches, et surtout n'ayez pas peur de consulter si vous avez un doute, car le mélanome pris à temps augmente significativement les chances de guérison.

Comment faire un don à la Ligue contre le cancer ?
Soit par chèque libellé à l’ordre de « Comité Polynésie Ligue cancer » : Comité Polynésie Ligue cancer
B.P. 5 700
98 716 Pirae
Soit par virement sur le compte :
Banque Socredo
RIB : 17469 00001 20033720000 93
Objet du virement : votre numéro de téléphone