La PJJ poursuit sa mission à Tubuai

politique polynésie française
Damas Bataillard, secrétaire général de la mairie de Tubuai ©Polynésie la 1ère
La protection judiciaire de la jeunesse poursuit sa mission dans les archipels pour une justice de proximité.

"Les archipels méritent autant que les autres que l'on s'y penche" expliquait déjà Liliane Vallois, directrice de la Protection judiciaire de la jeunesse en Polynésie française en novembre dernier. Après les Marquises et les Tuamotu-Gambier, la Protection judiciaire de la jeunesse se déplace à Tubuai, chef-lieu des Australes. La PJJ développe des dispositifs pour accompagner les mineurs délinquants et veille à les diffuser dans tous les archipels. 

Une délégation est arrivée le 6 mai à Tubuai. Une visite bienvenue, comme l'explique Damas Bataillard, secrétaire général de la mairie. "Il ne faut pas croire que dans les îles, on n'a pas de problèmes !" ; il est interrogé par Cybèle Plichart :