La traque au variant Omicron continue

coronavirus polynésie française
61c3adbd46f78_2021-12-22-sl-test-covid-aeroport-frame-42166.jpg
Des techniques poussées permettent d'identifier les différents variants du covid-19. ©Polynésie la 1ère
57 cas positifs dont 26 du variant Omicron circulent officiellement au fenua, à Tahiti mais aussi dans les îles de Bora Bora et Maupiti. À ce jour, les cas avérés sont invités à se confiner à domicile pour les résidents et dans leur établissement hôtelier pour les touristes.

57 cas positifs au covid ont été détectés a l’aéroport ces deux dernières semaines. Dont 26 cas de Omicron. C’est ce que nous a confirmé Hervé Varet, directeur de l’institut Malardé. Ses équipes était sur le qui-vive ce matin, à l'arrivée des deux vols Air France en provenance de Métropole, pour réaliser des prélèvements nasaux sur tous les passagers.

61c3ac21cb145_2021-12-22-sl-test-covid-aeroport-frame-2162.jpg
Tous les passagers doivent effectuer des prélèvements nasaux à leur descente d'avion. ©Polynésie la 1ère

Au total, 600 tests qui ont été effectués ce matin à l’aéroport. Aucun passager n’y a échappé, et certains prennent des précautions supplémentaires.

Ecoutez ces quelques réactions recueillies sur place par Théophane Teriitua :

micro-trott passagers

Ces prélèvements sont ensuite acheminés à l’institut Malardé pour qu’ils soient mis dans une machine spéciale permettant de donner un résultat efficace et sûr.

61c3ac8da9589_2021-12-22-sl-test-covid-aeroport-frame-32280.jpg
A l'institut Malardé, les prélèvements sont passés au crible. ©Polynésie la 1ère

Ecoutez les explications d’Hervé Varet, directeur de l’institut Malardé :

Hervé Varet

Par ailleurs, le personnel soignant du centre hospitalier est prêt à recevoir les premiers patients du variant Omicron. Les enseignements tirés lors des deux premières vagues de contamination permettent une meilleure réactivité. La situation sanitaire dans les établissements de soin en métropole a été aussi l’occasion pour les soignants et la direction du CHPF d’anticiper et de réorienter l’organisation de soins. 

A ce jour, aucun patient du variant Omicron n’a été enregistré au service covid-19 de Taaone.

Ecoutez le reportage de Titaua Doom :

Titaua Doom

A partir de demain, l’obligation vaccinale pour certains secteurs professionnels doit entrer en vigueur. Elle contraindra à la vaccination toutes les personnes qui travaillent au contact du public. Si le contrôle pourrait démarrer dès demain, les sanctions elles seront appliquées fin janvier. Le montant de l'amende encourue en cas de refus de la vaccination est de 80 000 francs.