La vanille de l'ex-ministre Gilles Tefaatau médaillée d'or au salon de l'agriculture

agriculture polynésie française
vanille en or de Gilles tefaatau
Après avoir été ministre, Gilles Tefaatau s'est reconverti dans la culture de la vanille. Et ça marché plutôt bien ! ©Polynésie la 1ère
L'ex-ministre Gilles Tefaatau vient de décrocher une médaille d'or au salon de l'agriculture qui s'est tenu à Paris, du 25 février au 6 mars. De l'or noir qui pousse de manière naturelle, dans une exploitation de 2000 m2 à Taputapuatea. Grâce à cette récompense, il est désormais reconnu au plan national, et pourra donc exporter sa production, du moins, c'est son souhait.

S'il est un cas probablement atypique au fenua, ce pourrait être celui de Gilles Tefaatau, ex-directeur de services administratifs, ex-ministre du gouvernement qui, il y a 10 ans, a pris une retraite anticipée, pour se consacrer à la culture de la vanille sur ses terres familiales dans la vallée à Avera (Taputapuatea).

Mais pas n'importe comment, avec amour ! C'est probablement ce noble sentiment qui a fait, qu'une décennie plus tard, il a remporté la médaille d'or au dernier salon de l'agriculture à Paris. Et il n'en est pas peu fier.

Vanille de Gilles Tefaatau médaillée d'or
Les fameuses gousses de vanille cultivées par Gilles Tefaatau. Cet or noir a remporté la médaille d'or au salon de l'agriculture de Paris. ©Polynésie la 1ère

Non seulement à titre personnel, mais aussi pour son avenir, celui de sa famille, et indirectement pour la notoriété que le fenua en retirera comme produit de luxe, avec le fervent souhait qu'il serve d'exemple pour toute une jeunesse en mal de travail... 

Gilles Tefaatau possède 4 serres, au total environ 2000 m². Sa production, pour l'instant, est écoulée d'abord aux Raromatai, puis dans le reste de la Polynésie. Depuis qu'il a obtenu ce titre suprême, il compte bien agrandir son exploitation et voudrait exporter sur les marchés français et européen.

Sa vanille a été reconnue par des grands chefs cuisiniers, experts en goût, qui l'ont testée de long en large et qui, sans hésiter, lui ont décerné la médaille après moult observations et dégustations. 

©polynesie