publicité

Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie

Le géant laitier Lactalis a continué à produire dans l’une de ses usines en France du lait contaminé à la salmonellose alors qu’une alerte sanitaire était en cours. 

Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie © Polynesie1ere
© Polynesie1ere Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie
  • Par Webmaster
  • Publié le
Certaines des marques concernées sont distribuées en Polynésie mais les ventes sont bloquées.
L’usine Lactalis où a été produit du lait maternisé contaminé à la salmonelle a continué à fabriquer des lots impropres à la consommation malgré les injonctions des autorités de santé. La grande distribution a, de son côté, poursuivi la commercialisation de certains produits contaminés alors que tous les lots auraient dû être retirés du marché fin décembre. Une quarantaine de nourrissons ont été intoxiqués en France et 18 d’entre eux ont du être hospitalisés. Tous sont aujourd’hui hors de danger.
Certaines marques de ces laits maternisés sont distribuées en Polynésie mais leur vente à été bloquée par principe de précaution et aucun cas de salmonellose n'a été signalé.
Jacques Renald, ministre de la santé :

FR : Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie
Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie
TH : Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie
Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie


Sur le même thème

  • sécurité

    Des agents de sécurité armés ?

    Ne dites plus vigiles, mais agents de sécurité ! En métropole, ils peuvent désormais être armés en cas de situations critiques. La Polynésie est-elle concernée par cette mesure ? Théoriquement oui mais les professionnels semblent sceptiques pour l'instant.

  • sécurité

    Un nouveau pont à Motu Uta

    Le nouveau pont prévu à Motu Uta devrait voir le jour en octobre prochain. Un confort de travail, une meilleure sécurité... Cet investissement est attendu par les professionnels de la zone.

  • sécurité

    La balise de détresse en vogue en 2017

    En 2017, les navigateurs se sont davantage équipés en balises de détresse qu'en 2016. Une bonne nouvelle pour le JRCC puisque les navires ainsi équipés sont beaucoup plus facile à localiser. 

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play