Le ma'a tahiti : une histoire de famille à Mataiea

consommation polynésie française
61d102db3a9d9_2022-01-01-vito-maa-tahiti-frame-49943.jpg
La famille Vergnhes a passé la nuit aux fourneaux. ©Polynésie la 1ère
Parmi les travailleurs du réveillon, on retrouve la famille Vergnhes de Mataiea, qui a passé la nuit du 31 décembre 2021 aux fourneaux pour honorer la livraison de 150 commandes de ma'a tahiti.

La famille Vergnhes a passé sa nuit du 31 décembre 2021 à concocter de bons petits plats de ma'a tahiti. Papa, maman, enfants : ils ont tous mis la main à la pâte pour préparer le ahi ma'a. Il y avait 150 commandes à honorer le 1er janvier. Car en ce premier jour de l'année, de nombreux Polynésiens optent pour un traditionnel ma'a tahiti. 

Dans la famille Vergnhes, la préparation du ahi ma'a se transmet de génération en génération. Une activité lucrative qui permet aux membres de cette famille de la côte ouest de se retrouver tous les week-ends, y compris le jour de l'an. Les plats de cette famille de Mataiea sont compris entre 2400 et 2700 cfp. Poulet fafa, fafaru, poe, taro… De quoi se lécher les babines : 

©polynesie