Pouvoir d'achat : entre besoins essentiels et petits plaisirs, il faut choisir...

consommation polynésie française
Le mariage entre plaisir et porte-monnaie n’est pas toujours évident... ©Polynésie la 1ère
Avec la hausse du coût du carburant, du fret, des matières premières et la TVA sociale qui s'ajoute, le pouvoir d'achat des Polynésiens est en berne... Les prix augmentent aussi en métropole : +5% entre mai et juin. Doit-on s'attendre à une énième hausse des prix au Fenua ?

Le mariage entre plaisir et porte-monnaie n’est pas toujours évident. En Métropole le pouvoir d'achat a baissé de 5%. En parallèle, l'inflation grandit aussi en Polynésie. Le mitihue par exemple, prisé des Polynésiens, a augmenté de 300 Fcfp en quelques mois. Il se vend autour de 1 200 Fcfp désormais. 

Pour économiser, il faut ruser. Certains suivent scrupuleusement leur liste de course et préfèrent acheter leurs produits frais au marché, comme Mélanie qui estime que « dans les grandes surface les prix ont explosé, donc on se retrouve bien avec les produits locaux. »

La viande de porc est visiblement boudée des consommateurs : la future hausse des prix de 15% effraie déjà les clients. Du côté des achats plaisir, les clients sont au rendez-vous et cèdent plus facilement à la tentation. 

Selon les derniers chiffres (2016) de l’Institut de la statistique (ISPF), les prix en Polynésie sont 38% plus chers qu’en Métropole. Une nouvelle analyse de la consommation sera livrée en Avril 2023.