Les contrôleurs aériens de Tahiti déposent un préavis de grève

social polynésie française
Aéroport de Faa'a
©Polynésie 1ère
Le ciel Polynésien sera en grève mardi soir à 19 heures si aucun accord n’est trouvé entre les syndicats des contrôleurs aériens de Tahiti et la direction des services de la navigation aérienne basée à Paris.

Après une première journée de mobilisation le 31 janvier dernier, qui s'est voulue discrète, les aiguilleurs du ciel de Tahiti Faa'a affiliés aux syndicats SNCTA et SNNA-FO devraient commencer une grève ce mardi 29 mars à 19 heures.

Dans le préavis de grève déposé le 20 mars, les contrôleurs aériens dénoncent l'augmentation constante du nombre de rotation dans l'espace aérien polynésien alors même que le nombre de contrôleur aérien ne cesse de diminuer.  Pour exemple, ils étaient une cinquantaine en 2014, alors qu'ils ne sont plus qu'une quarantaine aujourd'hui.

Pour Mereana Reid-Arbelot, secrétaire de section du SNCTA syndicat majoritaire des contrôleurs aériens de Tahiti,  "l'Etat doit fournir les moyens humains et techniques nécessaires au bon fonctionnement". 

Elle revient sur toutes les missions que la tour de contrôle assure :

Ce lundi, une réunion de conciliation a lieu entre syndicats et direction des services de la navigation aérienne. Si la réunion tourne court, des retards de vols depuis tahiti devraient avoir lieu mardi soir à partir de 19 heures.