Les sacs en plastique totalement interdits dès le 1er janvier 2022 dans les magasins

écologie polynésie française
Sac plastique
©La 1ère
Les sacs en plastique bannis des magasins à compter du 1er janvier 2022. Une mesure radicale du Pays pour mieux préserver l'environnement. Dans beaucoup de magasins déjà, les sacs en papier pour emballer les fruits et légumes ont fait leur apparition depuis un certain temps. Et ce n'est pas plus mal

Depuis le 1er septembre 2020 déjà, tous les sacs oxo-fragmentables et tous les sacs de caisse à poignée en plastique léger (moins de 50 microns) sont interdits dans tous les points de vente de Polynésie française.

A compter du 1er janvier 2022, cette interdiction s’étendra à tout type de sacs en plastique et tout type de sacs possédant une fenêtre en plastique, destinés à l'emballage de marchandises dans l’espace de vente.

Ainsi, les sacs en plastique destinés à l’emballage, dans l’espace de vente, des fruits et légumes ou du pain, les sacs en papier avec fenêtre en plastique destinés à l’emballage, dans l’espace de vente, des casse-croûtes par exemple, ou encore les sacs en plastique de courses dit « à 100 F », seront interdits à partir de cette date.

Cette interdiction ne concerne pas les sacs isothermes destinés à l’emballage des marchandises surgelées, pour des raisons d’hygiène et de respect de la chaîne de froid.

Réduction du plastique à la source

 

Outre ces mesures phares concernant les vendeurs, la nouvelle réglementation prévoit un principe général de réduction à la source de l’utilisation des plastiques pour tous les producteurs, importateurs, distributeurs et leurs clients et les invite à rechercher des alternatives 100 % biodégradables.

Avec ses propres contenants

 

Enfin, le code de l’environnement prévoit la possibilité pour les consommateurs de se présenter dans les magasins et espaces de vente de nourriture avec leurs propres contenants, afin d’être servis à la coupe ou en vrac.

Toutefois, les commerçants peuvent refuser les contenants souillés, humides ou inappropriés au contact alimentaire, les exigences relatives à l’hygiène ainsi que les modalités de vente devant être affichées clairement sur le lieu de vente.