Maupiti vibre à nouveau aux sons des to'ere

heiva polynésie française
Mini Heiva Maupiti 2022 ©Polynésie la 1ère
Quatre ans que le Heiva se fait désirer à Maupiti... Il a repris vie le 9 juillet, grâce à l'association Maurua I te ra ra Manu.

Le 9 juillet, un groupe de danse a fait vibrer Maupiti pour l'unique soirée de heiva de l'île. Après quatre ans sans festivités, les habitants ont ressenti le besoin de revivre leur culture. Maupiti mérite aussi son heiva...

L'association Maurua I te ra ra Manu, connue pour ses mythiques pains cocos, est à l'origine de ce mini heiva. Cette année, la commune a concentré ses moyens dans l'organisation de la Faati Maupiti, prévue en décembre. L'association a alors rassemblé tous les volontaires de Maupiti, enfants et adultes, pour organiser la soirée, comme elle l'avait fait pour le voyage culturel aux Etats-Unis. Pari réussi - encore une fois ! Une quarantaine de chanteurs et danseurs ont assuré le show, sous l'œil émerveillé des 400 locaux et touristes présents dans le public.

 

Pendant 4 ans nous n'avons pas eu de Heiva, le son du to'ere manque ! Il manque ! Notre culture est en train de se perdre.

Tehei Taputu - présidente de l'association Maurua I te ra ra Manu

Pour le thème, les danseurs ont choisi la légende de Ninahere. L'histoire d'un amour impossible entre un guerrier-pêcheur de Maupiti et une vahine de Raiatea, déjà courtisée...

Le mini heiva n'a duré qu'un jour mais les fare tiurai restent ouverts sur la place Tiapaa jusqu'au 7 août.