Obligation vaccinale : une trentaine de manquements observés dans les entreprises

coronavirus polynésie française
Contrôles ARASS
Bilan premiers contrôles ARASS ©Hubert Liao
Bilan satisfaisant pour l'ARASS, l'agence de régulation de l'action sanitaire et sociale, chargée de contrôler le respect de la loi sur l'obligation vaccinale. Les entreprises ont commencé à fournir la liste des salariés assujettis à la loi. Si les procès verbaux ont commencé à tomber, le directeur de l'Arass se veut rassurant quant aux délais de paiement de l'amende.

Les entreprises polynésiennes ont déclaré à ce jour plus de 15 000 salariés concernés par l’obligation vaccinale. 11 000 déclarations sont en conformité, 4 000 sont en cours de vérification. Un bon début pour le responsable de l'Agence de régulation de l'action sanitaire et sociale. Sur 471 salariés contrôlés, des manquements ont été constatés " sur 20 à 30 personnes " selon Pierre Frébault.

Pierre Frébault

Pour autant, les procès-verbaux commencent à tomber pour les salariés non conformes, comprenez sans schéma vaccinal complet avec une amende de 175 000 francs à la clé. Une somme jugée disproportionnée mais des délais de paiement rallongés par la procédure. Le paiement pourra être ajustée selon la situation du salarié a rappelé Pierre Frébautl, au cours d'une conférence de presse.

Les visites sont effectuées par des agents de l’ARASS et de la Direction de la Santé. Des contrôles jugés efficaces selon les responsables de l'Agence de régulation de l'action sanitaire et sociale,  avec une couverture vaccinale de 80% des plus de 18 ans.