publicité

Olivier Serva : quel est l'objet de sa venue ?

Tout juste de retour de la Réunion, Olivier Serva, le député de la République en marche de Guadeloupe et président de la Délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale, est en mission jusqu’à jeudi en Polynésie française.

Olivier Serva, député LREM de Guadeloupe. © 1ère
© 1ère Olivier Serva, député LREM de Guadeloupe.
  • Polynésie la 1ère, Marie-Christine Depaepe
  • Publié le , mis à jour le
Le député guadeloupéen arrivera ce lundi 16 juillet soir à l'aéroport de Tahiti Faa'a dans le cadre d'une mission baptisée "mission forces vives" que lui a confiée le 1er ministre, Edouard Philippe. Le parlementaire a notamment la charge de travailler sur les carrières des fonctionnaires ultramarins et sur la question délicate de la mobilité. 

La fonction publique en Polynésie est une compétence Etatique, mais aussi territoriale et communale. La Polynésie comptait en 2009 selon le rapport Bolliet, un peu plus de 26 000 fonctionnaires tout confondus. Comment améliorer les plans de carrière des uns et des autres ? Comment leur ouvrir des perspectives d’avenir professionnel ? C’est sur ces questions tout d’abord, que va se pencher le député et Président de la Délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale, Olivier ServaI.

Cette situation n’est pas spécifique à la Polynésie française. D’un côté, l’emploi public est saturé et de l’autre, les Polynésiens sont encore peu représentés dans les postes d’encadrement ou à haute technicité dans la fonction publique d’Etat principalement, mais aussi dans celle du Pays.

Pourquoi ce plafond de verre ? Le  parlementaire devra en analyser les causes pour donner leur chance à toutes les compétences sans exception. Enfin, sa mission baptisée "mission forces vives", poursuit un autre objectif important ; celui d’encourager le retour dans leur pays d’origine, des fonctionnaires d’Etat originaires d’outre-mer exerçant dans l’hexagone. Ce retour au bercail est devenu une priorité légale d’affection dans la loi égalité réelle outre-mer du 28 février 2017. Le rapport final que va présenter le député au 1er ministre, devra aussi envisager, la mise en pratique concrète de ces rapatriements.

Le député Olivier Serva a un emploi du temps très chargé avec des rencontres avec les plus hautes autorités du Pays et de l’Etat, leurs principaux services publics respectifs et les ministres de tutelle pour ce qui concerne la fonction publique du Pays. Il rencontrera également les parlementaires.

Pour la fonction publique communale : des entretiens avec le SPC, son centre de gestion et de formation, des maires ou responsables communaux
sont également au menu avant de s'entretenir avec des fonctionnaires d’Etat, du Pays et des communes puis leurs syndicats. Avant son retour sur Paris, le député Serva sera jeudi 19 juillet au soir l’invité du journal télévisé.
  1 531 798 199

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play